Monday, January 21, 2013

Nice and quiet, Bolivia



video


Bolivia was the land of mystery for me for many years.  So many years that I built a great expectation, and like all great expectations the reality comes crashing down. 
Nous étions impatients de découvrir la Bolivie. Tellement impatients que nous avions beaucoup d’attentes et comme toutes les grandes attentes, la réalité a tout réduit en miettes.

Poor Bolivia suffers much in this region.  It is the poorest nation in the South America – although I bet Honduras and Guatemala cannot be much removed; the air is rare, the land poor, it is cold and rainy (December) and yet this country has many many natural resources which could bolster it. 
Pauvre Bolivie souffre beaucoup dans cette region. C’est le plus pauvre pays d’Amérique du Sud; l’oxygène y est rare, la terre est pauvre, il fait froid et c’est pluvieux (décembre) et pourtant ce pays a beaucoup de ressources naturelles,

We find, as tourists, this country is less than hospitable, this is NOT the land where locals greet us with ‘welcome to my country and thank you for visiting’ like we heard in Colombia.  No, here, we are hard pressed to get a “Buenos dias” in response. No, here, when we ask for a piece of bread or some gasoline we are greeted with a piece of stale crust or a turned back.  Gas purchasing is difficult, complicated, and it has become an all-consuming occupation.  Foreigners have a official government published rate of 9,26 Bolivianos versus the local rate of 3,74 BOB – a difference of 2,5 times. 
Nous trouvons, en tant que touristes, que ce pays est moins que hospitalierce n’est pas le pays où les locaux te souhaitent la bienvenue et te remercie de visiter leur pays comme nous l’avons entendu en Colombie. Non, ici, on a du mal à obtenir une réponse à notre “Buenos dias”. Non, ici, quand on demande du pain ou de l’essence, nous reçevons du pain rassis ou on nous tourne tout simplement le dos. L’achat d’essence est difficile, compliqué, et c’est devenu une occupation et préoccupation à plein temps. Le prix official fixé par le gouvernement pour les étrangers est de 9,26 bolivianos versus 3,74 BOB pour les locaux.

While we generally support the concept that foreigners paying more for museums and tours (to help the economy and because we can and we should support a system to permit local tourism too) we do not support excessive abuses.  An 80USD, 100km train ride to Machu Picchu is an example where we do NOT support foreigner pricing – whereby this price of the train and the 58USD entry represents considerably more than the monthly income for the average Peruvian.
Bien que généralement nous supportons le concept que les étrangers paient plus cher pour les musées et excursions (pour aider l’économie et parce que on peut se le permettre et aussi pour soutenir un système qui favorise le tourisme local) mais nous ne supportons pas les abus excessifs.

Thus we find ourselves running the circuit to ‘modify’ our gasoline expenses.  We have heard that should you approach a station with empty Jerry cans you might just get them filled at the local price; whereas should you drive into the station to fill your car you will be obliged to pay the higher official rate since the ‘cameras’ are watching.  After visiting over 25 stations in our first two days is: 1) filling Jerry cans is officially illegal (but possible in smaller farming outposts); 2) Jerry cans or cars, foreigners are easily spotted and thus you pay the official rate; and 3) over 60% of these gas stations visited simply refused to sell (even when we were prepared to pay the official price) and the staff would turn their back and simply walk away.  We have heard that in the more touristy centers and in the larger cities (La Paz) the gasoline vendors will be much more regimented, and so far this is true.
Ainsi, nous nous sommes retrouvés à faire des efforts pour réduire le prix de l’essence. D’autres touristes, nous ont dit qu’en se rendant à la station d’essence avec des bidons vides, nous devrions pouvoir les faire remplir au prix local tandis qu’en y arrivant directement avec notre voiture, nous serions obliges de payer le prix fort. Après avoir visité plus de 25 stations au cours de nos 2 premiers jours, le résultat est: 1) remplir des bidons est strictement et officielement interdit (mais possible dans des villes plus reculées); 2) Avec des bidons ou en voiture les étrangers sont facilement ciblés et paient le prix fort; 3) plus de 60%  de ces stations services visitées ont tout simplement refuse de nous en vendre (meme quand noud étions prêts à payer le prix officiel) et le personnel nous a juste tourné le dos et s’en est aller. Nous avions entendu que dans les endroits plus touristiques et les grandes villes les stations services sont beaucoup plus réglementées, et jusqu’à present, c’est vrai.

We have however mined some success with this kind of talking – Hello, yes gasoline.  No need for a ‘factura’ but we will pay 5 BOB per liter.  Imagine if we take 50 liters you can pocket over 60 BOB and since it is Christmas you can buy your children some presents.  Yes?  This worked for us in Coroico.
Nous avons cependant eu plus de success avec ce genre de discussion – Bonjour, oui de l’essence SVP. Pas besoin de facture mais nous paierons 5 BOB par litre. Imaginez que si nous prenons 50 litres, vous pourrez empocher plus de 60 BOB et puisque c’est Noel vous pourrez acheter un cadeau pour vos enfants. Oui? Ca a marché pour nous à Coroico.

In the end, it was good to visit because we did see some incredible scenery. Everything was NICE and QUIET. We did find some nice folks notably in the south and in the tiny villages. We had plan the ultimate overland journey called the “Bolivia Southwest circuit”, 3 days of off-trail driving through the desert and the colored lakes, home of the flamingos. Sadly, the route was cut by an ongoing dispute between the park administration and the park inhabitants. So we took the short route to Chili and got to see the flamingos anyways...
Tout cela valait la peine car nous avons vu des paysages époustouflants, non comparables à rien de ce que nous avions vu auparavant et même en persévérant nous avons rencontré des gens plus sympas notamment dans le sud et dans les petits villages paumés.  NICE and QUIET. Nous avions planifié le dernier voyage hors piste appelé le circuit du sud-ouest qui passe à travers le désert et par des lacs colorés, maison des flamants roses. Malheureusement, la route était barrée à cause d’une dispute entre l’administration du parc et les habitants. Nous avons donc pris la route plus directe pour le Chili et vu malgré tout les flamants roses.


STATISTICS / STATISTIQUES:
18 days spent in Bolivia
18 jours passés en Bolivie

2784 km driven
2784 km parcourus

Price of gas (nationals) 3,74 BOB; Price of gas (foreigners) 9,26 BOB.
Prix de l’essence pour les locaux 3,74 BOB; Prix de l’essence pour les étrangers 9,26 BOB.

Average daily cost 49 USD/38 euros
Dépense moyenne par jour 49 USD/38 euros

1 night spent in a hotel/2 nights in a garage/4 nights in a camping/11 nights boondocking
1 nuit passée à l’hôtel/2 nuits dans un garage/4 nuits dans un camping/11 nuits en bivouacs

3 km driven in the snow
3 km parcourus sous la neige





No comments:

Post a Comment

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!